version 5.1_page 62-11_novembre 2020

Le matériel roulant se compose de locomotives à vapeur, de locomotives électriques ou diesel, que je désigne parfois sous le nom de «motrices » par opposition aux locomotives « à vapeur » (les vraies), de wagons de voyageurs, de wagons de marchandises et de matériel roulant spécial car il y a toujours des cas spéciaux.

Il ne s’agit pas de faire un inventaire détaillé des locomotives /motrices commercialisées par Märklin depuis plus de 40ans. Elles sont sur le site lokmuseum.de

Dans cette page il n’y a, que les locomotives/motrices en notre possession, qui peuvent se classer dans trois catégories : les locomotives à vapeur, les « motrices électriques » et les « motrices diesel ».

Les locomotrices et les motrices sont chargées de la traction des wagons. Il y a bien évidemment des cas spéciaux comme les trains articulés comportant deux éléments moteurs, qui encadrent des wagons. Il y a aussi le nettoyeur de rails.

Les locomotives à vapeur

Il y en a deux petites provenant des deux boites de base (030T) et une plus grande (241) ; la 241 est magnifique mais, malgré son souci de détail, elle n’a pas intéressé les clients potentiels.

L es motrices électriques

Elles ont eu dès le départ plus de succès, notamment celles, qui ont des bogies comportant 6 roues (les motrices 6). Deux raisons à cela : elles vont plus vite à tension de service identique et elles sont faciles à démarrer. Par contre les pantographes ont beaucoup souffert. Les photos ont été prises avant les dégâts.

Les motrices 4

Ce sont des motrices avec4 roues par bogie, d’où la dénomination du groupe : les motrices 4.

S’il y a beaucoup de modèles différents dans ce premier groupe, cela tient souvent à la décoration.

En fait, dans notre stock,  on va trouver 3 modèles de base portant les références BR111, BR120 et RE460; le dernier modèle est souvent associé aux chemins de fer suisses.

Il y a aussi des variantes minimes en fonction de l’année de fabrication.

Il faudrait refaire une séance de photos. En attendant :

BR111

BR120

RE460

Des mesures de vitesse ont été réalisés en 2018 sur un circuit composé de deux boucles du circuit bleu (9m de longueur) ;

Il va falloir les refaire car toutes les motrices n’ont pas été testées. A priori elles ont toutes le même moteur. Pourquoi la « Relax » se distingue-t-elle des autres? Sous réserve de vérification, toutes les motrices sont équipées de moteurs 3 pôles avec balais. Il est cependant possible, que quelques moteurs à 5 pôles se soient glissés dans le lot mais c’est peu probable; de même il ne devrait pas y avoir de moteur sans balais; cela reste néanmoins à vérifier.

Les motrices 6

Elles se déclinent sous 2 modèles seulement : 103 et 151 ; par contre on en a 7 en tout.

Elles ont été utilisées de manière intense, surtout dans les essais de vitesse. Sans wagons une motrice atteint une vitesse phénoménale de 50cm par seconde.

Les derniers essais de vitesse ont été réalisés en 2018, toujours sur les mêmes boucles du circuit bleu. On atteint même l’équivalent de 500km/h, si on multiple par 220. Comme elles ont toutes le même moteur, il faut chercher les écarts dans la propreté des circuits électriques : prise de courant au niveau des roues, usure des balais des moteurs

I l faut tout relativiser : la relax atteint une vitesse semblable à celle des motrices à 6 roues par bogie C’est alors dans les 8857 vertes, que se situe le problème.

Bien évidemment, si on rajoute des wagons il faut réduire la vitesse car ils sont trop légers à vide et en les chargeant on réduit bien évidemment la capacité de traction. Le record est de 7 wagons de voyageurs. Au delà le train ne monte plus jusqu’au niveau haut.

Des internautes ont également noté, que les vitesses extrapolées en utilisant le taux de réduction étaient exagérés ; ils proposent en général de diviser le résultat par deux.

Les motrices diesel

Elles ont un énorme avantage : il n’y a pas de bielles ni de pantographes. Ce sont de simples cigares. Ici également il y a plusieurs modèles mais ce sont les motrices américaines, qui ont le plus de succès. En fait on a le plus souvent une même base avec des livrées différentes.

Les motrices américaines

Tous les modèles ne sont pas représentés. L’Union Pacific à 3 corps A-B-A est la plus intéressante, depuis, que j’ai modifié le câblage. On a désormais deux motrices, qui tirent dans le même sens. L’Atlantic North Line est également très prisée par les utilisateurs, tout comme la Baltimore.

Les autres motrices diésel

Ici aussi il y a plusieurs types mais elles n’ont jamais eu beaucoup de succès; il y a surtout les deux BR216. La petite motrice de manœuvre n’a pratiquement jamais roulé.  

Les cas particuliers

L’ICE allemand avec ses 4 éléments en est un. Malheureusement les liaisons entre les différents éléments sont très fragiles et ne supportent pas un usage intensif. Par ailleurs avec ses 4 éléments il est trop long pour certaines sections de voie.

La 8802

C’est le nettoyeur de rails, qui n’a fonctionné,que quelques jours et dont le démontage semble bien compliqué.

L’entretien des locomotives et motrices

le point principal, outre l’encrassement des bogies est le remplacement de balais. En fait il y a 3 modèles correspondant aux trois grandes familles, que nous possédons .

89871

 

Les balais les plus faciles à remplacer
ils vont dans les locomotives à vapeur
pour mémoire (et sauf exception)  toutes les locomotives et motrices sont équipées de moteurs à 3 pôles.

89881

Sauf erreur ce modèle ne convient, que pour les motrices comportant des essieux à 6 roues. Ces balais sont également faciles à remplacer.

89891

Ici c’est la galère ; cela concerne malheureusement plus de la moitié du parc 

Récemment on a rencontré des difficultés au niveau de la prise du courant sur les roues. En fait c’est toute la chaîne, qu’il faut nettoyer, depuis la roue, qui prend le courant du rail, jusqu’aux balais .