version 5.1_page 63-31_novembre 2020

Avec le bandeau des commandes on refait surface. Dès le départ les commandes ont été installées sur un bandeau de 150mm de large. Le choix de cette largeur vient essentiellement de l’encombrement du régulateur.

En juillet 2012 le réseau ne comporte, que 3 circuits. Le plateau est ceinturé sur 3 côtés pour prévenir les chutes éventuelles. Il y a 3 régulateurs anciens ; les pupitres sont placés entre les régulateurs.

Il s’ensuit une période de transformations, qui conduit en juillet 2014 à quelque chose de très proche de la situation actuelle avec 5 régulateurs et des pupitres sur une ligne.

I l y a désormais les 5 circuits avec 5 régulateurs plus récents et 5 tableaux, un par circuit.

En avril 2017 le bandeau a évolué. Les tableaux des 3 premiers circuits ont été remplacés par un tableau central dédié surtout à la gare de RENNES. Il reste encore les pupitres (installés sur deux rangées) mais les autres commandes Märklin ont disparu, notamment les inverseurs. Il reste bien évidemment les boîtiers de la table tournante et celui du pont transbordeur avec les commandes des deux circuits.

C e tableau central, limité aux voies de 3 des 5 gares n’est pas très exploitable. Il a été envisagé de le modifier. En fait il s’agit de reproduire en taille réduite le réseau sous la forme de deux tableaux ; le premier représente le réseau au niveau du plateau (le niveau bas) et le second, ce qui est en hauteur (le niveau haut).

Le même chose a été réalisée sur le circuit d’essais Hanter Dro. Le circuit est représenté sous la forme de deux petits tableaux (le bandeau dans Hanter Dro ne fait, que 100mm de largeur).

Le premier représente d’ovale initial avec ses voies parallèles ; le second l’extension avec la gare de triage. Les interrupteurs sont disposés selon une grille, afin de permettre de conserver un espace suffisant entre les interrupteurs. Pour des raisons d’encombrement mais aussi de gestion des aiguillages, deux voies « vertes » ont été déplacées vers les voies « orange ».

Il est désormais plus facile de gérer les commandes.

Malgré cela l’envers du décor ne s’est pas amélioré : il y a toujours beaucoup de conducteurs.

Les deux niveaux du réseau An Dro

dans le cas du réseau an Dro on part également d’une grille mais les interrupteurs seront décalés pour pouvoir loger 10 rangées.

Au niveau haut il y a la gare de RENNES et la boucle 4

au niveau bas le reste avec les gares de LIVILLIERS, HOUILLES et TRAPPES.

Il apparaît immédiatement, qu’il reste des emplacements disponibles en gare de RENNES (circuits bleu et vert); il y en a aussi au niveau bas, si on récupère les emplacements  situés au cœur de la boucle jaune.

Il reste à revoiir les emplacements des interrupteurs MOM des inverseurs et ceux des commandes MAC; les faire  figurer sur le schéma de rails n’est probablement pas la meilleure solution. La première rangée comporte 13 emplacements, qui peuvent être réservés pour cet usage, si les protocoles acceptent de se retrouver au niveau des rails. Il y a éventuellement un peu de place entre les deux panneaux. Il faut faire une maquette.

Le nouveau tableau aura une longueur de 800mm environ contre 690mm actuellement. À gauche le régulateur Z1 et les 10 pupitres. À droite un autre régulateur Z2 et les deux boîtiers, plus les variateurs de tension, un par circuit, et, éventuellement, les voltmètres (deux par circuit). Il n’y aura donc plus, que 2 régulateurs au lieu de 5. Sur le schéma les inverseurs et des interrupteurs MAC ont été placés entre les deux niveaux. 

Il reste encore à valider les sources de courant des relais temporisés et des Leds, qui peuvent très bien être le courant alternatif de Z1, après avoir été redressé, comme cela se fait actuellement.

.

Maîtriser les conducteurs

Après avoir détaillé le projet, il faut maintenant d’occuper des conducteurs. Comme va-t-on aller jusqu’au piano?

Cela consister d’abord à faire un inventaire détaillé des conducteurs et organiser le transfert vers le piano. Cela nécessite une autre maquette