version 5.1_page 65-41_novembre 2020

Le schéma de base des mouvement pendulaires

Le réseau An Dro est basé sur l’exploitation de 3 circuits repérés par des couleurs différentes : bleu, vert et jaune. L’installation du pont transbordeur (rouge), puis de la table tournante (orange) a permis d’envisager la réalisation de mouvements pendulaires. Ce fut au départ le « RER Z »entre les voies V44 et V52. La construction de la bretelle V38 répond à une exigence de base d’un circuit miniature : il doit y avoir au moins une boucle de retournement ; en fait il en faut deux. Dans le cas du réseau An Dro on a bien deux boucles : la bretelle V38 d’abord, puis la Boucle4 ; on a aussi deux têtes de ligne, V44 et V52, ce qui donne un grand nombre de combinaisons, si on y associe le passage par la gare de RENNES.

Avec les deux boucles on a « l’os de chien », si on revient par la même voie ou par l’autre voie ; ce sont « les raquettes », si on a une tête de ligne et donc le « RER Z » avec les deux têtes de ligne. Bien évidemment l’extension aux autres circuits est possible ; cela nécessite d’agir sur des aiguillages placés avant d’arriver à la boucle 4 et cela mobilise encore un peu plus de signaux. Ce sont les extensions des itinéraires « Dorex ».

Le premier mouvement pendulaire : le RER Z

Le premier mouvement pendulaire a été élaboré entre les voies V44 et V52, les deux seules têtes de ligne du réseau An Dro. Il portant le nom de RER Z.

Avec la construction de la boucle 4 on a eu la possibilité d’utiliser également la voie V42. Vu de l’extérieur cela ne change rien.

Le protocole SB4 actuel se contente de gérer le changement de sens du courant, si on a, au préalable, choisi la position de l’aiguillage AD16.

Pour cela on fait appel à 4 télécommandes, qui sont toutes situées dans la boucle 4 ou à proximité.

Peut-on copier le fonctionnement du circuit Hanter Dro?

Il serait tentant de copier le fonctionnement des têtes de ligne d’Hanter Dro, qui fait osciller une locomotive entre 5 voies différentes en modifiant la position de 4 aiguillages, sachant, que la voie V73, est un passage obligatoire, quelle que soit l’autre tête de ligne.

Le train entre en sens positif sur la voie V73. Par ailleurs, si  la voie V83 sert uniquement à « redresser » les voies V88 et V89, elle peut cependant servir de tête de ligne, si les aiguillages AG3 et AG4 sont mis en position manuelle.

Pour gérer les mouvements pendulaires dans Hanter Dro il suffit de 4 aiguillages (AG3, AG4, AD2 et AD3) et de 8 signaux de télécommande (8 signaux car il faut gérer les positions droite et gauche des aiguillages). Le train passe alors successivement par les voies V75, V76, V88 et V89 dans un ordre, qui dépend de la voie de départ mais aussi de la position des aiguillages. Il y a 4 interrupteurs MTS, un par aiguillage.

Il en faut un peu plus, si on veut utiliser la cravate (passage par la voie V74) ou même la spirale infernale (V74+la modification des aiguillages enroulés). Il y a toujours une décision manuelle au départ, pour que le signal de changement de voie puisse être pris en compte.

Et dans le réseau An Dro?

Comment peut-on  aller au delà du RER Z?

Pour changer automatiquement la position de l’aiguillage AD16, qui permettrait de changer de voie de sortie il faut mobiliser des télécommandes situées à l’extérieur de la boucle, Tc262 ou Tc272 puisqu’il n’y a rien sur le circuit jaune, du moins au niveau bas, à moins de prendre celles du passage à niveau. C’est un peu court. Il faudrait aller en chercher ailleurs. C’est ce qui a été fait dans le cas du Dorex avec la notion de tronc commun. Il s’agissait initialement de passer par les trois viaducs. L’itinéraire initial a été allongé avec un passage par la boucle 4 sans changement de sens. On a donc déjà un premier choix : même voie ou voie différente. Il y a ensuite la position des aiguillages AD17 (sens de circulation dans la boucle) et AD18 (entre V42 et V44).

L’alternance V42/V44 (AD18 droit/dévié)

Il faut avoir des télécommandes placées sur les voies pour commander AD18 à l’image du fonctionnement de l’aiguillage AD2 dans Hanter Dro.

Comme dans la plupart des cas rencontrés jusqu’ici il est indispensable de dessiné un tracé et d’identifier les équipements nécessaires avec toujours les mêmes limitations besoins en télécommandes, en aiguillages et en interrupteuts.

On a tendance à  oublier l’existence de la bretelle V38

Dans le cas du réseau An Dro le rôle de la voie V73 pourrait être tenu par la voie V52, sachant que le train y entre en sens négatif et en ressort en sens positif. 

Du fait de la conception du réseau le train quitte la gare de TRAPPES pour se retrouver face à 4 possibilités: la voie V24, la voie V22, la bretelle V38 et la voie V32. 

Toutes ces voies donnent accès au niveau haut.

La voie V24 permet d’accéder au circuit bleu (l’ascenseur) et à l’une des 3 voies de la gare de RENNES : V10, V20 et V30. La première ne présente d’intérêt, que si on peut modifier les aiguillages en entrée et passer ensuite sur els voies V20 et V30. La voie V20 permet de descendre par V25 et V31. L voie v30 permet de descendre par la voie V36. On conserve finalement 3 possibilités. pour descendre au niveau bas. 

la voie V22 donne accès à la voie V25  et à la voie V31 déjà citées. Onreste donc à 3 voies pour descendre.

La  voie V32  rejoint la voie V31et la voie V30, donc la voie V36.  Il  y a donc plusieurs manières de descendre au niveau bas. Les voies V31 et V36 arrivent devant la bretelle V38, qui inverse le sens du courant V38; le train se dirige vers TRAPPES et son terminus V52.

En jouant sur les aiguillages il est possible de varier les circuits de descente.

Si le train emprunte la bretelle V38 en venant de V52, le sens du courant change et le train effectue les trajets précédents mais en sens inverse. 

Le premier choix à faire est simple : V38 en premier ou en dernier.

la boucle 4 n’est  plus, qu’une variante.

En résumé il y a 3 possibilités de réaliser des mouvements pendulaires avec la bretelle V38 mais ce ne sont pas vraiment des mouvements pendulaires car il n’y a pas deux têtes de ligne. Il faut réintroduire la voie V44 de la boucle 4.  On revient alors aux paragraphes précédents.

 

Créer de nouvelle têtes de ligne

Pour le moment il est exclu de transformer des voies de traversée en tête de ligne car cela implique de séparer les télécommandes , qui encadrent ces voies. Ce n’est pas très compliqué mais il y a déjà beaucoup à explorer. 

Néanmoins une première étude sera lancée pour évaluer les besoins, qu’entraîneraient la coupure en deux de la voie V20. Les télécommandes des voies d’approche, Tc281e t Tc291, sont en dehors de la zone sous commande et il est difficile de rajouter des télécommandes dans un espace déjà très encombré. Le plus simple est de séparer les commandes jumelées SET et RESET de Tc201 et Tc203. Il ne faudra pas oublier les Leds; les clignotantes bleue et verte seront obligatoirement en dehors de la voie pour ne pas avoir à refaire encore une fois la piste. Entre les deux télécommandes il y a 440mm.

Ce serait possible également sur V10 mais la voie V10 ne permet pas autant de variantes et la longueur entre les télécommandes est la même.