version 5.1_page 75-21_novembre 2020

La navette

le principal intérêt du circuit d’essais Hanter Dro, mis à part le démarrage des locomotives (motrices) endormies, est la réalisation de mouvements pendulaires. Le premier mouvement a été entre les voies V73 et V75, les autres voies n’existant pas encore. Ce fut la « navette ».

La position des aiguillages AG1 et AG2 est fixe. C’est sur cet exemple, qu’ont été testées les différentes manières de réaliser des inversion en tête de ligne à l’aide des arrêts temporisés. Le passage par la voie V74 est appelé « la cravate ». On y reviendra.

Le métronome

 

Avec la construction de la gare de triage le circuit d’essais prend une autre allure.

Il y a désormais 11 têtes de ligne en tout mais 6 seulement sont équipées pour gérer automatiquement les changements de sens de circulation : V73, V75, V56, V83, V88 et V89. Les trains oscillent entre les voies V75, V76, V88 et V89 ; ils changent de voie à chaque passage.

Les voies V73 et V83 servent essentiellement de voies de rebroussement.

T out se passe au niveau des 4 aiguillages AD2, AD3, AG3 et AG4.

AD2 et AD3 permettent de choisir entre V88 et V89, d’une part, V75 et V76, d’autre part.

Les aiguillages AG3 et AG4 assurent les transferts entre ceux deux couples en utilisant les voies de rebroussement. Quand l’un est en position droite, l’autre est obligatoirement en position déviée.

Leur positionnement est l’inverse de celui d’une traversée virtuelle.

Chaque aiguillage est muni d’un interrupteur MTS, qui coupe le signal émis par les télécommandes. Cela permet de modifier à volonté le nombres de mouvements.

L’éventail

Il est possible de considérer le circuit d’une autre façon, la voie V83 servant uniquement à redresser les voies V88 et V89.

On arrive alors à une autre schéma de fonctionnement : l’éventail.

Toutes les voies V75, V76, V88 et V89 convergent vers la voie V73.

Le fonctionnement des aiguillages ne change pas, seulement la perception de l’usage de la voie V73.Le train revient à chaque fois sur la voie V73 après avoir atteint successivement une voie verte, une voie orange, l’autre voie verte, l’autre voie orange…Cela peut se révéler utile, quand on voudra faire circuler deux trains.

Dans le profil en éventail le train entre dans la voie V73 en sens positif ; il ressort en sens négatif.

Le choix des télécommandes

Chacune des voies V73, V75, V76, V88 et V89 est équipée de deux rails de télécommande. Le premier en entrant sur la voie remet à zéro les relais RU/RT; le second les active. En repartant le train passe sur les mêmes rails de télécommande mais c’est l’autre borne, qui envoie un signal. Le rail, qui avait activé les relais, modifie la position de l’aiguillage droit AD2 ou AD3. L’autre rail envoie un signal en direction du couple AG3-AG4.

La voie V83

Le cas de la voie V83 est à part ; en effet les deux rails de télécommande sont trop rapprochés.

La remise à zéro des relais est assurée par 3 télécommandes placées sur les voies V81, V88 et V89.

Pour la voie V81 c’est la borne Tc81A, qui est utilisée (la borne A délivre un signal, quand le train se déplace en sens positif, donc quitte la zone orange, et la borne B en sens négatif) ; pour les voies V88 et V89 ce sont les bornes Tc881B et Tc891B, qui modifient aussi la position des aiguillages AG3 et AG4.