Version 5.0_Page 43-12_mai 2020

 

Les ascendants d’Hervé Marie Potin sont regroupés sur 5 grilles : une grille 711-80 commençant par Hervé Marie Potin et 4 grilles 1014 pour les ascendants disposants eux-mêmes de suffisamment  d’informations sur Généanet.  Les éléments disponibles au-delà de la 14ème génération sont sur des grilles 1317. Ces grilles sont regroupées sur la page suivante (« quo non ascendet »), car elles posent pas mal de questions.

Le cas des ascendants de Jeanne Le Roux est traité  à part dans la page « Erreur d’aiguillage à Saint Pabu » (43-99)..

 

La grille 711-80 d’Hervé Marie Potin

Les grilles 1014

Il faut parfois modifier les grilles , quand il y a trop de colonnes vides.

Il n’y a pas assez d’éléments non plus pour remplir la grille de Claude Le Hir

Il y a un problème avec Jean Vaillant, car on se trouve deux dates de décès, comme s’il y avait eu confusion entre le père et son fils, portant tous deux le même prénom. L’un est décédé en 1660 et l’autre en 1683. Pourtant on les trouve souvent notés comme époux de Jeanne Le Run et pères d’Ambroise Vaillant. Cependant, dans de très rares cas le plus âgé figure aussi comme époux de Catherine Le Maistre. C’est donc la configuration, que j’ai retenue.

 

Il ne faut pas oublier qu’un Jean Vaillant se trouve aussi dans la généalogie Potin via Marguerite Le Guen (83) et Annette Jestin (671).

 

Ici aussi on trouve indifféremment le prénom Isabelle ou Elisabeth.

On trouve aussi sur internet, que Gabriel Salaun est né le 13 novembre 1621 à Bourg Blanc et décédé à Plouguin pellan

 

 

Si la plupart des généalogies en ligne donnent Catherine Stéphan comme épouse de Jean Salaun, on voit apparaître parfois le nom de Marie Pailler. Confusion ou remariage ?

Malgré la fréquence du patronyme « Cozian », il n’y a rien en remontant dans le temps. On se retrouve un peu dans la même situation que celle rencontrée avec Guillaume Cozian (SOSA 86). On retrouve également une autre famille « POTIN », ou, plus probablement, une autre branche, avec un problème de prénom : Hervé ou Guillaume.

 

La grille 647 de Jeanne Le Roux est à part en raison des nombreuses questions, qui se posent. Déjà le raccordement au niveau de Prigent Jaouen n’est pas garanti. Il a fait l’objet de nombreux échanges, heureusement mis en ligne sur le net. Puis il y a pas mal de confusion au niveau des Talarmein et des Jacob. Une page spéciale leur est consacrée (page43-99_Erreur d’aiguillage à Saint Pabu).

les ascendants d’Hervé Marie Potin se distribuent sur deux lignes situées l’une au nord de Milizac et l’autre à l’ouest en direction de la mer.

 L’acte de mariage de 1637 entre Prigent Jaouen et Françoise Talarmein a été retrouvé par un internaute et mis en ligne.