Version 5.0_ Page 46-11_ mai 2020

 

Pierre Jouin vient d’Argol; la plus grande partie de des ascendants également. Il y a toutefois individus venus d’autres paroisses comme  les Callec.

En théorie les BMS d’Argol remontent à 1612. En fait il y a beaucoup de manques et le haut des pages a souffert des conditions de conservation.

La grille 711-104_Pierre Jouin

Compte tenu du nombre d’entrées elle se décompose en deux parties : la famille de Pierre Jouin proprement dite et la famille de sa mère, Marie Callec.

La famille Jouin est d’Argol, du moins dans la limite de la grille, c’est à dire jusqu’à la 11ème génération.

Dans la grille de Pierre Jouin apparaît un autre Mérour : Bernard, qui ne semble pas avoir de lien immédiat avec les Mérour rencontrés précédemment. Il est vrai, que l’on arrive au début du 17ème et que les informations accessibles deviennent rares. Il y a aussi des Thomas. Il y a peu d’indications concernant les villages de naissance.

La grille de son épouse, Marie Callec, est également assez bien remplie. La famille Callec (ou Callac) vient de Plougastel-Irvillac. Malo Callec a épousé en premier une fille de Plomodiern, puis Jeanne Thomas de Saint Nic. On a donc encore une filiation Thomas, probablement différente de la précédente, même si les villages de Saint Nic et d’Argol sont très proches.

Il y a, à la fin, un doute sur la date du décès de Jeanne Le Goff; en effet le registre de St Nic de 1709 n’indique pas le nom de son époux