Il s’agit de la phrase, qui terminait trop souvent les échanges avec Émilienne Le Lann vers la fin de sa vie. Dans de très nombreux cas il n’y avait rien d’autre à faire, que de s’accommoder de la situation existante. Bien évidemment il y a eu des exceptions et l’affaire de la 3ème classe vaut son pesant de cacahuètes.

Le volume 2 est donc consacré à l’environnement de nos ascendants au travers des documents, qu’ils ont laissé ou des informations collectées par ailleurs, essentiellement les archives accessibles en ligne. Ce n’est donc pas une thèse doctorale mais des images. Le découpage en 30 chapitres est issu du contenu du site tremet.jimdocom, qui a été transféré en tenant compte de la nécessité de réduire le nombre de pages. En fait il n’y a qu’un dizaine de chapitres actifs mais on conservera le plan de numérotation « au cas, où ».

Chapitres 10 à 19 les habitations

Chapitres 20 à 24 les pages « people »

Chapitres 25 à 29 un peu d’histoire

Chapitres 30 à 33 les tenues et le découpage des terres

Chapitre 34 les pages financières

Chapitre 35 la chronique judiciaire

Chapitre 36 les successions

Chapitre 37 la 3ème classe

Chapitre 38 points de repère