Version 5.0_ page 45-81_ mai 2020

  La plupart des ascendants de Marie Le Lay sont de Plovan et de Tréguennec, sur la côte dans les marais. Les Cariou de Combrit constituent de ce fait une énigme car il y a un grand risque de confusion avec d’autres branches, notamment les Cadiou. Malgré cela (ou  à cause de cela) on arrive à une grille très fournie, qu’il a même fallu couper pour la rentrer..

Marie Cariou

On retrouve une Marie Cariou, originaire de Combrit. C’est dans cette paroisse, que l’on a finalement retrouvé les ascendants de  l’autre Marie Cariou, l’épouse de Jean Le Lann. Un développement  jusqu’à la 13ème génération a été possible, malgré l’abondance de personnes retrouvées sur le net et portant le même nom. Marie Le Breton vient également de Combrit

On retrouve  Jeanne Lespoul, qui était déjà parmi les ascendants de Marie Cadiou. Est-ce la même personne? peut-on regrouper les patronymes Cariou et Cadiou? 

Ce ne serait pas la première fois, qu’un patronyme évolue. Le meilleur exemple est Floc’h, devenu Le Floch dans sa version française et Refloch, par déformation de la version bretonnante Ar Floc’h’.

Si oui, les deux branches sont liées, à condition de remonter à la 13ème génération. Le point central est Combrit ou, plus probablement Lambour, trève de Combrit, rattachée plus tard à Pont l’Abbé.

Les recherches sur les patronymes Certen ou Lespoul n’ont rien donné. Il y a peut-être ici aussi un problème d’orthographe.

 il y a encore Le Calvez, nom également très répandu dans la région.

 Les ascendants d’Anne Le Calvez

Il y a eu sur le net une confusion entre les deux Anne Le Calvez, la fille de Guillaume et celle d’Alain, son frère. Finalement je retiens celle d’Alain Le Calvez, curieusement enterré à Combrit.

  L’année de naissance de Marie Le Lay doit être fausse, sauf si à la fin du 18ème on pouvait se marier à 12 ans, ce qui parait peu probable, du moins dans les campagnes.

Les ascendants de Marie Le Lay sont venus de Lambour/Combrit, avec les Cariou, passant progressivement de Beuzec Cap Caval à Tréguennec puis Plovan.