Version 5.0_Page 44-01__mai 2020

 

 

La photographie ci-dessous n’a pas été retrouvée et elle n’est donc pas datée; en fait il s’agit d’une photo coupée en deux comme les autres photos des arrière grands parents.

Avec son grand chapeau Marie Jeanne a fière allure. 

On ne dirait pas, qu’elle est, comme les autres, fille de paysans.

 La grille 48 de Marie Jeanne Péran

La famille de Marie Jeanne Péran se décompose en deux parties distinctes : celle de son père, qui est originaire de la région située entre Morlaix et Saint Pol de Léon et celle de sa mère, qui vient de Telgruc.

Il y aura une seule grille 711 pour la branche du haut-Léon, celle de Guillaume Péran.  Il est curieux de noter que, contrairement au bas-Léon, qui regorge d’informations, le haut Léon est relativement pauvre. Il n’y a pas grand-chose non plus pour Telgruc et ses environs, malgré la présence de patronymes connus, comme Le Monze et Le Mérour.

Il n’y a que deux grilles 711 : Louis Mérour,d’Argol, et Anne Kerampran, de Telgruc.