Version 5.1_page 65-23_novembre 2020

Dorian a fait remarquer, que les trains ne passaient plus par le grand viaduc. Pour y arriver, compte tenu  de la structure du circuit jaune, il fallait créer une passerelle entre le circuit jaune et le circuit vert. Il y a eu un moment l’idée fugace de profiter de l’occasion pour créer une passerelle directe entre le circuit jaune et le circuit bleu mais cela entraînait des modifications colossales. Par contre en bout du viaduc le circuit jaune est très proche du circuit vert. Entre les voies il y a en gros les 25mm d’écartement, qui permettent de caser un aiguillage.

AG12 a été démonté et remplacé par la traversée T6. Puis AD12 a été installé sur le circuit vert, dans le prolongement de T6. Il a fallu pousser l’aiguillage AG7, ce qui n’a pu se faire, qu’en déplaçant les voies V22 et V28.

C’est ainsi, qu’est née la traversée T231, autre nom de la passerelle.

  L’opération a été complétée par l’obligation de passer par les 3 viaducs :

le premier est sur la voie V22, qui monte vers la gare de RENNES, mais redescend en fait immédiatement grâce à l’aiguillage AD12.

le second sur la voie V36, qui descend de la gare de RENNES, et

le troisième est sur la voie V31, qui descend vers le niveau bas. Après la création de la passerelle le train vient en fait de la voie V22.

Le Dorian Express du début est devenu le Dorex, avec toutes ses variantes, classées dans 4 grandes familles :

Le Dorex initial ou Dorian express; il passe par le circuit bleu

la version courte (le Dorex ne passe pas par le circuit bleu)

la version longue (le Dorex passe par la voie V20 avant de descendre par le grand viaduc)

le Dorex passe par la boucle 4

Il doit être possible d’en inventer d’autres; il suffit d’identifier au moins deux boucles passant par les 3 viaducs et de trouver els télécommandes, qui vont modifier la position des aiguillages, s’ils sont différents de ceux utilisés pour les autres itinéraires (avec ou sans le circuit bleu).

Dans la version longue il y a trois boucles, une par viaduc; si on rajoute la boucle 4, il y aura probablement pénurie de télécommandes.

Les itinéraires ont été testés ne premier en sens positif; il est possible, que certains trajets ne puissent pas se faire ne sens négatif.

Le Dorian Express ou Dorex

C’est le schéma de base avec un tronc commun compris entre les aiguillages AD8 et AD13. L’aiguillage AD12 reste fixe. 

Le train circule alternativement sur deux boucles ; la première passe par les viaducs n°1 (V22) et n°3 (V31) et la seconde passe par le petit viaduc n°2 (V36). Il faut gérer ensuite les positions des aiguillages AD8 et AD3, qui orientent les trains vers l’une ou l’autre des boucles. Les commandes des aiguillages sont obligatoirement en dehors du tronc commun. Ce sera donc des télécommandes Tc36 et Tc222 situées sur les voies V36 et V22.

Pour arriver sur la passerelle AD12-T6 le train doit monter vers le niveau haut ; il utilise la voie V22 pour la première boucle et la voie V24 pour la seconde.

Dans le schéma du Dorex il passe sur la voie V21 et rejoint le circuit bleu (l’ascenseur), arrive par la voie V14 et saute vers la voie V30 (le cavalier) pour redescendre par le viaduc n°2 et rejoindre le tronc commun.

Cela fonctionne très bien. 

Il y a beaucoup d’itinéraires différents. Tout dépend de la structure du tronc commun.

Il faut commencer par identifier les différentes boucles et les aiguillages, qui les relient au tronc commun, qui est élastique. Il est même possible de le réduire à la voie V35. 

Il faut ensuite identifier les commandes, qui vont permettre au train de passer successivement sur ces boucles : télécommandes et aiguillages. Il faut 2 télécommande par aiguillage, donc 4 par boucle identifiée. De plus il y a plusieurs manières de construire les boucles.

La version courte ne passe pas par le circuit bleu.  On se trouve dans le même cas, que le Titouan Express; le train monte par la voie V32.

La version XXL passe par la boucle 4. Il y a des versions encore plus longues; en séparant les viaducs 1 et 3 mais cela devient compliqué à gérer, notamment la séquence de passage entre les différentes boucles.

En partant du XXL il est tentant de tester des mouvements pendulaires; il suffit de remplacer  la voie V42 par la voie V44. Vu de l’extérieur cela ne change rien.

Il reste cependant à vérifier, s’il est possible de mobiliser la voie V52 à côté du pont transbordeur.

On peut aussi abandonner l’obligation de passer par les 3 viaducs pour se fixer d’autres objectifs. par exemple passer par le plus grand nombre de boucles différentes. Le réseau n’étant pas symétrique, on peut avoir également des surprises.

Enfin la circulation sur plusieurs boucles permet de penser, qu’il doit être possible de faire circuler plusieurs trains.