version 5.4_page 01-31_janvier 2024

Nous avions oublié la cale de Quelern parmi les points d’ancrage, alors que c’est un point essentiel avec la maison appelée Ker Diskuiza. En effet cette maison joue un rôle important même si elle a été un momenrt supplantée par Tybian; en fait les deux sont de spoints d’ancrage, tout comme la Fraternité, la Pointe des Espagnols….

Marcel Burel nous l’a rappelé l’été dernier et la décision de la municipalité de rénover la cale incitent à revenir sur ce point d’ancrage essentiel.

Pour information le budget consacré à sa rénovation  (1,3 M€) est presque équivalent à celui consacré à la Pointe des Espagnols (1,7 M€) pour un résultat final moins spectaculaire.

On trouve sur le net une collection très imposante de cartes postales datant de la première moitié du 20ème siècle. Il est difficile de faire le tri. Il est notamment difficile aussi de les ranger par année.

Sans rentrer dans le détail il faut faire un peu d’histoire.

Au départ les bâteaux étaient tirés au sec, comme cela se fait encore dans pas mal de régions du globe. La taille des bâteaux allant grandissant il a fallu trouver un moyen d’accoster : quais horizontaux ou cales en pente, qui a commencé?

Pendant longtemps il n’y a eu qu’un port à Roscanvel : celui du bourg. Il est visbile sur la carte marine de 1911 (« 1 »). La carte montre jusqu’où la mer se retire à très grande marée. Elle montre aussi, qu’il n’y a aps de voie de communication directe avec les fortifications, qui sont presque toutes situes sur la côté ouest ou nord.

La solution paraisait évidente : une cale au niveau de la caserne Sourdis (« 2 »)  avec une route nouvelle pour rejoindre Hent Meur et les forts de la côte. Malheureusement la cale a été mal dimensionnée et elle était souvent découverte.

La carte postale ci-dessous montre son état dans les années 1920,  

Il fallait trouver un endroit, où la mer ne découvre pas complètement.  Il n’y avait qu’un seul point acceptable : la pointe de bag ar grogn (« 3 »). Bien évidemmetn il a fallu construire une route pour rejoindre les forts puis une autre pout rejoindre la caserne (la digue de l’étang de Kervian) et enfin une troisième pour relier Roscanvel.

La maison appelée Ker Diskuiza est au carrefour de ces routes.